Des chercheurs ont développé une intelligence artificielle capable de décoder les frappes au clavier

La cybersécurité est mise à l'épreuve avec l'avènement d'une nouvelle intelligence artificielle capable de déchiffrer un mot de passe en écoutant les frappes au clavier. Si cette avancée technologique offre des possibilités étonnantes, elle soulève également des préoccupations majeures.
Publié le 31 octobre 2023 à 21h00
modifié le 2 novembre 2023 à 07h46
Le sommaire
    En bref
    1. Une nouvelle IA peut déchiffrer un mot de passe en se basant sur le bruit des touches du clavier.
    2. Cette technologie pourrait être exploitée par des pirates pour voler des informations sensibles.
    3. Toutefois, cette IA pourrait également contribuer à améliorer la sécurité en identifiant des comportements suspects ou en développant de nouvelles méthodes d'authentification.
    4. Plusieurs mesures préventives, telles que le chiffrement des données, le renforcement des mots de passe et l'authentification à plusieurs facteurs, sont recommandées pour se prémunir contre de telles attaques.
    Hugo Mollet
    Hugo Mollet
    Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.

    La sécurité des mots de passe est souvent considérée comme l’une des principales préoccupations dans le domaine de la cybersécurité. Dernièrement, des chercheurs ont conçu une intelligence artificielle (IA) qui est capable de déchiffrer un mot de passe en écoutant simplement le bruit d’un clavier lors de la saisie. Cette nouvelle technologie soulève des questions sur la protection des données et renforce la nécessité de mettre en place des mesures de sécurité supplémentaires.

    Les dangers potentiels de cette technologie

    L’utilisation d’une telle IA pour déchiffrer les mots de passe peut s’avérer très dangereuse si elle tombe entre de mauvaises mains. En effet, cela pourrait permettre à des pirates informatiques de voler facilement des informations sensibles, telles que des coordonnées bancaires ou des données personnelles, sans même avoir besoin d’installer un logiciel malveillant sur l’ordinateur de la victime. Les experts en cybersécurité appellent donc à prendre conscience de ces risques et à adopter de nouvelles stratégies pour protéger les utilisateurs.

    Comment fonctionne cette IA ?

    L’IA conçue par ces chercheurs utilise des techniques d’apprentissage automatique pour analyser et interpréter les sons produits par les touches lorsqu’elles sont enfoncées. En se basant sur ces informations, elle est capable de deviner avec une précision étonnante quels caractères ont été saisis et donc quel peut être le mot de passe associé.

    L’apprentissage automatique au service de la sécurité

    Même si cette technologie présente des risques importants en matière de confidentialité, elle pourrait également être utilisée pour améliorer la sécurité informatique. Par exemple, l’IA pourrait identifier des comportements suspects tels que l’utilisation répétée d’un même mot de passe sur plusieurs comptes ou des tentatives d’accès à partir d’emplacements inhabituels.

    D’autre part, cette intelligence artificielle pourrait permettre de développer de nouvelles méthodes de authentification, comme le « clavier intelligent », qui serait capable de détecter lorsque quelqu’un d’autre que son propriétaire tape sur celui-ci. De telles avancées pourraient considérablement renforcer la protection des données sensibles dans un futur proche.

    Les mesures préventives à adopter face à ce type d’attaque

    Afin de minimiser les potentielles conséquences néfastes liées à l’utilisation de cette IA, il est nécessaire d’adopter certaines mesures permettant de protéger ses mots de passe et ses informations personnelles. Voici quelques conseils :

    Utiliser des systèmes de chiffrement, comme le cryptage des données ou l’utilisation de serveurs VPN, pour compliquer la tâche aux individus malintentionnés. Ainsi, même si un mot de passe est déchiffré à l’aide de cette technologie, il sera très difficile d’accéder aux informations cryptées sans le clé de déchiffrement adéquate.

    Renforcer ses mots de passe, en choisissant des combinaisons complexes de lettres, chiffres et caractères spéciaux. Cela rendra plus difficile pour l’IA de deviner les séquences exactes frappées au clavier.

    Adopter une authentification à plusieurs facteurs, qui nécessite des identifiants supplémentaires (tels que la biométrie ou un code unique envoyé par SMS) pour accéder aux données sécurisées. Cela permet de limiter les risques en cas de déchiffrement réussi d’un seul mot de passe.

    La vigilance reste de mise

    Enfin, face à ce type de menace, il est crucial de rester vigilant et informé des dernières avancées en matière de cybersécurité. L’adoption de bonnes pratiques en la matière peut permettre de limiter considérablement les risques d’attaques potentielles liées à cette nouvelle IA capable de déchiffrer les mots de passe grâce au bruit d’un clavier.

    Hugo Mollet
    Hugo Mollet
    Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.
    actu.iaNewsDes chercheurs ont développé une intelligence artificielle capable de décoder les frappes...

    L’utilisation des chatbots pour les entretiens d’embauche suscite des questionnements parmi les DRH concernant l’impact de l’intelligence artificielle

    L’intelligence artificielle utilisée pour publier des livres pour enfants en langues locales au Mali

    Fallout : Quand une IA modifie l’affiche de la série, que se passe-t-il ensuite ?