Huawei et Baidu : un partenariat stratégique dans l’évolution des puces IA en Chine

Huawei décroche un contrat avec Baidu pour la fourniture de puces IA, renforçant ainsi sa présence dans un marché chinois évalué à 7 milliards de dollars. Face à la concurrence de Nvidia et malgré les sanctions américaines, Huawei avance avec sa série Ascend AI.
Publié le 9 novembre 2023 à 07h22
modifié le 9 novembre 2023 à 07h22
En bref
  1. Huawei remporte une commande importante de puces IA de Baidu.
  2. Le marché chinois des puces IA est évalué à 7 milliards de dollars.
  3. Ascend AI de Huawei vise à concurrencer Nvidia avec son dernier processeur 910B.
  4. Restrictions de Washington: impact sur le marché des puces et réponse de Huawei.
  5. Huawei poursuit le développement de technologies locales malgré l'embargo américain.
  6. Collaborations stratégiques dans le secteur, telles que le partenariat Nvidia-Foxconn.
Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.

Selon Reuters, Huawei aurait décroché une commande importante de puces IA auprès du géant chinois de la technologie, Baidu. Le secteur des puces IA connaît une croissance exponentielle dans le pays, attirant l’attention de plusieurs acteurs majeurs de l’industrie. D’après certaines estimations, le marché chinois des puces IA dédiées serait évalué à environ 7 milliards de dollars. Dans ce contexte concurrentiel, Huawei cherche à renforcer sa position sur le marché en proposant une gamme innovante de produits, appelée Ascend AI.

Les ambitions de Huawei face à la concurrence de Nvidia

Cette nouvelle série de puces a été développée pour rivaliser avec les offres d’autres géants de l’industrie, tels que Nvidia. En effet, le produit phare de la gamme Ascend AI, le 910B, est conçu pour concurrencer la puce A100 de Nvidia, lancée en 2020, ainsi que la puce H100 lancée en 2022. Huawei tente de reprendre du terrain sur Nvidia depuis le lancement de sa puce Ascend 910 en 2019, qui offrait un processus de fabrication de 7 nm. Plus récemment, des mentions non officielles du nouveau processeur 910B ont commencé à circuler dans les médias chinois.

Les documents relatifs à l’Ascend 910B, tels que les guides de mise à jour des pilotes et le firmware, seraient apparus en août dernier sur le site web de Huawei. Il est également à noter que Baidu aurait passé la commande de 1 600 de ces puces pour une utilisation sur 200 serveurs en août de l’année dernière. Ce partenariat entre Huawei et Baidu pourrait représenter un véritable tremplin pour le développement de nouvelles solutions IA dans le pays.

Les restrictions imposées par Washington impactent le marché

Mentionnons que ce vaste contrat entre Huawei et Baidu s’est conclu avant que Washington ne renforce les restrictions sur les exportations de puces vers la Chine, y compris celles du géant américain Nvidia. Dans le cadre de ses efforts pour créer une base informatique solide, Huawei prévoit d’offrir au monde une solution alternative aux solutions de Nvidia, qui sont actuellement dominantes dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Le développement de technologies locales face à l’embargo américain

Malgré l’embargo imposé par les États-Unis en 2018, qui a freiné son expansion internationale, Huawei continue de se développer sur le marché local grâce à l’appui du gouvernement chinois, qui encourage constamment la réduction de la dépendance à l’égard des fournisseurs occidentaux pour le développement de l’intelligence artificielle et des semi-conducteurs.

Le fabricant chinois avait déjà lancé sa puce Ascend 910 en 2018, avec l’ambition de proposer une gamme reconnue pour les entreprises. Cependant, la nouvelle puce Ascend 910B semble prometteuse à bien des égards en offrant des performances similaires à celles de Nvidia A100.

Collaborations et alliances stratégiques dans le secteur

D’autres collaborations entre les acteurs du marché sont également à noter : par exemple, Nvidia a annoncé en octobre dernier un partenariat avec Foxconn, le plus grand fabricant d’électronique en Chine, pour créer des usines dédiées à l’intelligence artificielle. Ce type d’alliances montre que le secteur est en pleine mutation et que de nouveaux défis se profilent à l’horizon pour tous les acteurs impliqués.

Conclusion : Huawei prend un avantage considérable sur ses concurrents

Le contrat signé entre Huawei et Baidu témoigne à la fois du dynamisme de l’industrie des puces IA et de la volonté de développer des technologies locales pour réduire les dépendances internationales. Il sera intéressant de suivre les développements futurs de cette alliance stratégique pour comprendre comment elle façonne le paysage concurrentiel et stimule l’innovation dans le domaine de l’intelligence artificielle.

Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.
actu.iaNewsHuawei et Baidu : un partenariat stratégique dans l'évolution des puces IA...

L’utilisation des chatbots pour les entretiens d’embauche suscite des questionnements parmi les DRH concernant l’impact de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle utilisée pour publier des livres pour enfants en langues locales au Mali

Fallout : Quand une IA modifie l’affiche de la série, que se passe-t-il ensuite ?