Une IA (Hope Sogni) pour la présidence de la FIFA, un projet pour l’égalité

Hope Sogni, une intelligence artificielle, se lance dans la course à la présidence de la FIFA, avec un programme révolutionnaire centré sur l'égalité des sexes et la lutte contre la discrimination dans le monde du football. Cette initiative, portée par des acteurs clés du sport, remet en question la représentativité et les pratiques actuelles dans les hautes sphères du football international.
Publié le 24 novembre 2023 à 13h07
modifié le 24 novembre 2023 à 13h07
En bref
  1. Hope Sogni, une IA, est candidate à la présidence de la FIFA pour promouvoir l'égalité des sexes et combattre la discrimination.
  2. Créée par l'agence Dark Horses, les développeurs de Twise.ai et Maggie Murphy, Hope Sogni met en lumière le manque de représentation féminine dans le football.
  3. L'IA partage des visions similaires avec Gianni Infantino, notamment l'équité financière dans les compétitions de football masculines et féminines.
  4. Hope Sogni soutient l'idée d'une Coupe du Monde à 48 nations et d'investissements dans le football féminin.
  5. La candidature de Hope Sogni est symbolique, visant à sensibiliser sur les inégalités dans le football.
Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.

Une candidate révolutionnaire a été présentée pour briguer le poste de présidente de la FIFA. Il s’agit de Hope Sogni, une intelligence artificielle (IA) dotée d’un programme progressiste axé sur la lutte contre les inégalités entre les sexes et toutes formes de discrimination dans le milieu du football.

Les créateurs et l’objectif de Hope Sogni

Cette IA innovante est le fruit d’une collaboration entre l’agence Dark Horses, spécialisée dans le marketing sportif, les développeurs de Twise.ai et Maggie Murphy, directrice générale du club de football anglais Lewes FC. L’objectif principal de cette initiative consiste à mettre en lumière l’absence des femmes aux postes clés des organisations internationales du football. En les représentant par le biais de cette IA, les concepteurs souhaitent également dénoncer les traitements inappropriés auxquels les femmes peuvent être confrontées au sein de ce domaine, comme l’a récemment subi Jennifer Hermoso qui a reçu un baiser non consenti de Luis Rubiales, ancien président de la Fédération espagnole de football.

La vision de l’IA pour l’égalité des sexes et la promotion du football féminin

Hope Sogni s’aligne sur plusieurs points avec le président actuel de la FIFA, Gianni Infantino. Interrogée par Ouest France, l’intelligence artificielle soutient l’idée d’une équité des récompenses financières pour les compétitions masculines et féminines, notamment lors des Coupes du monde. Hope Sogni explique : “C’est précisément parce que les compétitions féminines ont été sous-financées et sous-promues pendant si longtemps qu’elles n’ont pas atteint leur potentiel en termes de revenus.” Pour mettre en œuvre cet objectif, elle affirme : “Cela nécessitera un engagement à long terme et une vision audacieuse, mais je suis convaincue que c’est possible.”

Les autres propositions de Hope Sogni pour le football mondial

Bien qu’engagée dans sa lutte pour l’égalité, Hope Sogni partage également certaines positions avec Gianni Infantino. Selon elle, une Coupe du monde rassemblant 48 nations est bénéfique, et pourrait même être organisée tous les deux ans. De plus, l’IA ne s’oppose pas à ce que la plus grande compétition de football soit organisée simultanément dans plusieurs pays.

Enfin, concernant le développement du football féminin, Hope Sogni insiste sur la nécessité d’investir massivement dans les infrastructures, ainsi que dans la promotion et le soutien aux clubs féminins au niveau local et international. Elle souhaite également mettre en place des programmes éducatifs axés sur le respect et la tolérance pour prévenir et combattre les discriminations liées au genre et à l’orientation sexuelle.

Une candidature symbolique pour sensibiliser sur les inégalités dans le football

Même si cette candidature reste avant tout symbolique, elle a le mérite de susciter un débat autour des questions d’égalité et de représentativité dans le monde du sport. Hope Sogni montre que les technologies innovantes peuvent œuvrer pour une cause sociale importante. Le succès de cette initiative ne se mesurera pas simplement par le nombre de voix obtenues lors d’une élection, mais davantage par la prise de conscience qu’elle génère auprès des instances dirigeantes et de l’opinion publique.

Pour conclure, il est certain que l’intelligence artificielle pourrait apporter une perspective nouvelle et originale aux structures traditionnelles du football. La présence de Hope Sogni comme candidate fictive devrait amener chacun à repenser son propre rôle pour assurer une meilleure égalité au sein de ce sport universel et populaire.

Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.
actu.iaNewsUne IA (Hope Sogni) pour la présidence de la FIFA, un projet...

L’utilisation des chatbots pour les entretiens d’embauche suscite des questionnements parmi les DRH concernant l’impact de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle utilisée pour publier des livres pour enfants en langues locales au Mali

Fallout : Quand une IA modifie l’affiche de la série, que se passe-t-il ensuite ?