Brave dévoile Leo, son assistant IA qui respecte la vie privée, une avancée majeure

Dans une époque où la confidentialité en ligne est roi, le navigateur Brave sort son atout : Leo, un assistant IA qui prône la protection de la vie privée et promet de révolutionner notre interaction avec le web, sans compromettre nos données personnelles.
Publié le 3 novembre 2023 à 13h56
modifié le 3 novembre 2023 à 13h56
En bref
  1. Brave lance Leo, un chatbot qui garantit la protection de la vie privée.
  2. Leo utilise le modèle linguistique Llama 2 de Meta, ne garde pas de trace des conversations.
  3. Un proxy inversé assure la non-association des requêtes au chatbot avec les adresses IP des utilisateurs.
  4. Une version Premium de Leo offrira des fonctionnalités supplémentaires avec d'autres modèles linguistiques.
  5. Brave renforce la confidentialité en réponse aux préoccupations récentes sur la protection des données.
Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.

Après trois mois d’essais et de tests, Leo, un assistant virtuel propulsé par l’intelligence artificielle (IA) pour le navigateur web Brave, est officiellement lancé. Ce chatbot se différencie des autres en garantissant le respect de votre vie privée. Disponible dans la version 1.60 du navigateur, Leo est accessible gratuitement dans sa version de base. Cette dernière utilise le modèle linguistique Llama 2 de Meta.

Le chatbot Leo vous permet de réaliser des résumés de pages Web consultées et de vidéos visionnées en temps réel. La société Brave met un point d’honneur à assurer la protection de la vie privée de ses utilisateurs. Ainsi, Leo ne conserve pas les conversations et ne les utilise pas pour entraîner d’autres modèles, sans nécessiter de compte ou de connexion pour utiliser leurs services, comme expliqué par Brave dans leur déclaration.

Une protection accrue des données grâce à un proxy inversé

Afin de garantir cette confidentialité, toutes les requêtes envoyées au chatbot sont acheminées via un proxy inversé. Ceci empêche toute association entre les informations fournies et l’adresse IP des utilisateurs. Les développeurs du chatbot ont ainsi conçu une IA qui sauvegarde la vie privée tout en offrant des fonctionnalités avancées.

Une version Premium payante avec d’autres modèles linguistiques

Pour ceux qui souhaitent profiter d’une version plus poussée de Leo, Brave propose une version Premium avec abonnement mensuel. Moyennant environ quinze dollars par mois, les utilisateurs peuvent accéder à d’autres modèles linguistiques, notamment celui de Claude Instant développé par Anthropic.

Plus rapide et léger que les autres modèles, Claude se révèle plus performant en matière de raisonnement logique et de programmation selon Brave. La société ajoute que d’autres modèles linguistiques seront intégrés dans la version Premium de Leo.

Un assistant IA compatible sur desktop, Android et iOS

Ce chatbot innovant est désormais disponible sur le navigateur Brave pour ordinateurs. Comme d’autres assistants IA du marché, Leo permet aux utilisateurs de demander diverses tâches, telles que créer un résumé d’une page Web ou d’une vidéo, traduire ou reformuler des pages, et même générer de nouveaux contenus. Dans leur annonce, Brave Software met l’accent sur la préservation de la vie privée des utilisateurs et insiste sur le fait que les conversations avec Leo ne sont pas conservées sur leurs serveurs.

Les réponses fournies par l’assistant sont supprimées immédiatement après consultation et ne sont pas exploitées pour entraîner d’autres modèles. Pour les adeptes de smartphones et tablettes, Leo débarquera sur les systèmes Android et iOS dans les prochains mois.

Brave face aux critiques et accusations

En juillet dernier, Brave a été critiqué pour avoir prétendument vendu des informations protégées par le droit d’auteur afin de former ses modèles d’IA sans consentement. Josep M. Pujol, responsable de la recherche chez Brave, a répondu à ces allégations en déclarant que “Brave Search a le droit de monétiser et d’établir des règles d’utilisation pour sa sortie de moteur de recherche”, ajoutant que cela fait partie des fonctionnalités standard et attendues dans tous les moteurs de recherche.

Un déploiement progressif de Leo

Le chatbot Leo sera déployé progressivement sur les desktops au cours des prochains jours. Pour ce qui est des mobiles Android et iOS, l’assistant est prévu d’être disponible dans quelques mois. Les utilisateurs intéressés peuvent télécharger la version en cours de développement sur le site officiel de Brave. Toutefois, il convient de rester prudent, car ces versions sont principalement destinées aux développeurs et aux utilisateurs avertis, et peuvent contenir des bogues.

Leo constitue ainsi une nouvelle étape dans l’amélioration continue des navigateurs Web, offrant à leurs utilisateurs des fonctionnalités innovantes tout en prenant en compte la protection de leur vie privée.

Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.
actu.iaNewsBrave dévoile Leo, son assistant IA qui respecte la vie privée, une...

Miss IA : Le concours de beauté révolutionnaire pour influenceuses virtuelles

Comment VASA-1 crée-t-il des visages parlants ultra-réalistes et en temps réel ?

Comment l’IA générative révolutionne tous les métiers de Vinci : la clé de l’avenir ?

Qrevo MaxV : le robot aspirateur ultime alimenté par l’IA ?