Kyutai ouvre ses portes : un tremplin pour l’IA européenne avec Xavier Niel

Kyutai, le nouveau laboratoire de recherche en intelligence artificielle soutenu par Xavier Niel, ouvre ses portes, marquant une avancée significative pour l'IA européenne. Avec un financement conséquent et un modèle open source, Kyutai vise à développer une IA transparente et éthique, tout en dynamisant le secteur des startups françaises en IA.
Publié le 17 novembre 2023 à 14h56
modifié le 17 novembre 2023 à 14h56
En bref
  1. Xavier Niel annonce la création de Kyutai, un laboratoire de recherche en IA, avec un financement de 300 millions d'euros.
  2. Kyutai vise à établir une IA européenne souveraine, transparente, et open source.
  3. L'initiative cherche à retenir les talents français en IA, évitant leur départ vers les États-Unis.
  4. Inspiré par le succès de Station F, Kyutai espère dynamiser l'écosystème des startups IA en France.
  5. Le laboratoire adoptera un modèle ouvert et collaboratif pour stimuler l'innovation en IA.
  6. Kyutai se focalisera également sur les enjeux éthiques et sociétaux de l'IA en Europe.
  7. Avec le soutien de leaders technologiques, Kyutai ambitionne de renforcer la recherche en IA en France et en Europe.
Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.

La société Free annonce la création de Kyutai, un laboratoire de recherche spécialisé dans l’intelligence artificielle. Ce projet est porté par Xavier Niel, PDG de Free, mais également par Rodolphe Saadé et Eric Schmidt. Pour son lancement, les investisseurs disposent d’un capital de 300 millions d’euros, permettant à Kyutai de se lancer en tant qu’entreprise sans but lucratif et tournée vers l’open-source.

Une réponse au besoin impératif d’une IA européenne souveraine et transparente

Selon Thomas Reynaud, PDG d’Iliad, il est essentiel pour l’Europe de disposer d’une intelligence artificielle qui ne soit pas soumise à une législation non européenne. Il souhaite que cette IA soit transparente, basée sur l’open source et mise à disposition des entreprises et citoyens européens, comme l’était OpenAI avant un récent changement de stratégie. L’idée principale derrière Kyutai est donc de soutenir un projet d’envergure européenne qui attire d’autres investisseurs tout en gardant les chercheurs français talentueux dans le domaine de l’intelligence artificielle tentés de rejoindre les États-Unis.

Xavier Niel souhaite reproduire le succès de Station F avec Kyutai

Le « parrain de la French Tech » rappelle que sa dernière intervention majeure était pour le lancement de Station F en 2017. Grâce à cet incubateur, de nombreuses jeunes entreprises parisiennes ont pu décoller et contribuer au dynamisme de l’écosystème français des start-ups. Aujourd’hui, avec Kyutai, Xavier Niel espère donner un nouvel élan aux entreprises spécialisées dans l’intelligence artificielle en leur fournissant un environnement propice à leur développement et une visibilité européenne.

Un soutien indéniable pour les chercheurs français en intelligence artificielle

L’un des objectifs du laboratoire de recherche est de fidéliser les chercheurs français qui sont compétents dans le domaine de l’intelligence artificielle mais qui sont tentés de rejoindre d’autres horizons, notamment les États-Unis. Kyutai souhaite ainsi offrir à ces talents un cadre de travail stimulant et des ressources suffisantes pour mener leurs recherches tout en restant sur le sol français.

Un modèle ouvert et collaboratif pour faire émerger les innovations

Dans l’esprit de l’open source, Kyutai entend mettre en place un système où ses travaux et découvertes seront librement accessibles aux entreprises et citoyens européens, permettant ainsi une adoption rapide et large de nouvelles technologies en matière d’intelligence artificielle. Ce choix stratégique vise également à favoriser les collaborations entre les différents acteurs du secteur, qu’ils soient publics ou privés et ainsi créer une synergie qui sera propice à l’innovation.

Une approche centrée sur les enjeux et défis de l’intelligence artificielle en Europe

Au-delà des aspects techniques, Kyutai a également pour ambition de se pencher sur les questions éthiques et sociétales liées au développement de l’intelligence artificielle. Les chercheurs travailleront donc dans une perspective européenne, prenant en compte les enjeux spécifiques du continent, notamment en matière de législation, de protection des données personnelles et d’équilibre entre les différentes parties prenantes.

Un avenir prometteur pour la recherche française en intelligence artificielle

Grâce à l’engagement des acteurs majeurs comme Xavier Niel, Rodolphe Saadé et Eric Schmidt, et disposant d’une enveloppe conséquente pour son démarrage, Kyutai a tous les atouts pour jouer un rôle clé dans le paysage de l’intelligence artificielle en France et en Europe. Ce laboratoire de recherche pourrait ainsi contribuer à renforcer la position du pays dans ce secteur en pleine expansion, tout en proposant des solutions éthiques et transparentes adaptées aux besoins des entreprises et citoyens européens.

Hugo Mollet
Hugo Mollet
Rédacteur en chef pour la rédaction média d'idax, 36 ans et dans l'édition web depuis plus de 18 ans. Passionné par l'IA depuis de nombreuses années.
actu.iaNewsKyutai ouvre ses portes : un tremplin pour l'IA européenne avec Xavier...

Miss IA : Le concours de beauté révolutionnaire pour influenceuses virtuelles

Comment VASA-1 crée-t-il des visages parlants ultra-réalistes et en temps réel ?

Comment l’IA générative révolutionne tous les métiers de Vinci : la clé de l’avenir ?

Qrevo MaxV : le robot aspirateur ultime alimenté par l’IA ?